Portraits humains d’une histoire commune

Il ne serait pas si facile de trouver deux autres pays comme la France et la Turquie… Deux pays réunis par des siècles de relations diplomatiques, de coopérations et des liens humains. Mais aussi, deux pays séparés par une distance.

Une longue histoire commune avec des zones peu ou mal connus… Voilà, pour ce qui est pour distance. Et si on y avait vu une lumière ?

– Une lumière sur l’histoire humaine franco-turque

Une partie de cette histoire commune relativement mal connue était l’immigration turque en France. Mal connu non seulement en France mais aussi en Turquie, ce phénomène social était presque invisible.

Jusqu’à ce que… (Il fallait dire !) Le livre de Ségolène Débarre et de Gaye Petek jette une  remarquable lumière sur cette page de l’histoire qui, par des barrières générationnelles ou sociales, était rendue peu ou mal connue dans sa diversité, ses difficultés et leurs formes de résistance.

Écrite à quatre mains et publiée aux Éditions du Détour, ‘Histoire des turcs en France’ retrace l’histoire de l’immigration économique qui vient de la Turquie depuis les années 1960.

Rendant parfaitement compte d’une réalité qui est tout sauf monolithique, l’oeuvre s’ouvre par un bref rappel sur la multitude. D’abord, la pluralité dans le temps ! Cette présence turque en France a vu des générations d’étudiants, d’opposants et d’intellectuels, bien avant les premières immigrations économiques. 

Ensuite, la pluralité dans le lexique : ‘le turc’. Là aussi, l’oeuvre souligne la pluralité de l’immigration turque en France en termes de diversités ethniques, linguistiques et confessionnelles. L’existence de plusieurs identités ou de différentes appartenances utilisées souvent simultanées resteront la motif du livre dans les pages suivantes.

– Harmonie du livre d’une histoire peu connue

Sur la forme, la structure du livre illustre parfaitement une harmonie entre une suite chronologique et des thèmes majeures de l’histoire des mouvements des populations. Chaque nouvelle génération correspond à un thème particulier. Chaque décennie et sa génération y sont harmonieusement clarifiées par des thématiques : Regroupement familial, mariages, réussite scolaire, l’essor du fait religieux, l’engagement citoyen ou politique…

En guise d’exemples : Illustrée par des extraits de lettres ou de souvenirs, la ‘solitude’ des primo-arrivants est suivie par un chapitre sur le regroupement familial. On y évoque tour à tour les difficiles et solitaires débuts dans un nouveau pays, dans une nouvelle mode vie et surtout dans une nouvelle langue.

Puis, une autre chapitre sur une myriade d’associations illustre merveilleusement le caractère hétérogène d’une présence qui ne pourrait pas être résumé que par un qualificatif ‘turc’.

Encore, un autre chapitre se concentre sur les questions d’intégration, le changement opéré dans la perception de certains individus. Les résistances, parfois des replis ou encore la participation à la vie de la Cité ou l’émergence d’un diaspora et les moyens de l’Etat d’origine par toutes les problématiques actuelles…

photo_42953308

– Un livre pour mieux connaitre la présence turque en France

Livre écrit à quatre mains et réunissant à merveille l’exigence du style académique et la vivacité d’une mémoire humaine, de cette ‘Abla’ de tout un ensemble de générations d’immigration, ‘Histoire des turcs en France’ est construit par des dizaines de témoignages, des dizaines de portraits turcs. Des têtes de Turquie !

Le livre d’investigation du grand journaliste allemand, Günter Wallraff, était un coup dur pour des générations qui y ont découvert les conditions de travail et de vie des hommes souvent seuls; les traitements et les discriminations qu’ils avaient subi durant leurs années de travail dans une Allemagne prospère.

Wallraff avait nommé son oeuvre comme « Ganz Unten / Tout en bas ». Mais son livre a été traduit en français sous un autre titre encore plus fort : ‘Tête de Turc’. Comme une suite, l’oeuvre de Débarre et de Petek y rend un hommage contemporain et subtil à Wallraff.

Leur histoire réussit à dessiner un beau portrait. Avec un beau visage, puisque multiple… Qui est le visage non seulement de la Turquie mais aussi de la France. Une histoire qui continue à être écrite et un portrait qui est loin d’être achevé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s